Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
#TouteLaLumiereSur ...

Collection premium d'articles sur les coulisses de la télévision (par @LeZappeurFou de Twitter)

#TouteLaLumièreSur ... Les audiences radios

Publié le 21 Novembre 2016 par @LeZappeurFou

#TouteLaLumièreSur ... Les audiences radios

Une attente interminable

En télévision c'est très simple. Quand une émission est diffusée le lundi, son audience est connue le mardi, dans les moindres détails, de façon chirurgicale, grâce à des boitiers reliés aux téléviseurs d’un panel représentatif de téléspectateurs. Simple, précis, efficace, transparent. 

En radio c'est beaucoup plus compliqué. Quand une émission est diffusée le lundi, son audience est inconnue le mardi et elle le restera les jours suivants. Il faudra patienter longuement avant d’obtenir, non pas l’audience réalisée par l’émission ce lundi là, mais uniquement son audience moyenne calculée sur une durée de plusieurs mois. Lent, approximatif, insuffisant, opaque.

Pour pallier à cette attente interminable, certaines stations de radio développent en interne leurs propres outils d’analyse à travers une application reliée aux box pour pouvoir suivre en temps réel l’audience de leurs émissions. C’est un petit plus mais cela reste anecdotique, fragile et imprécis.

 

Allo ? Non mais allô!

Chaque année, Médiamétrie décroche son téléphone filaire et contacte 126.000 individus, de 13 ans et plus, pour leur poser une question unique « Quelles radios avez-vous écouté hier ? » avant de noter fébrilement les réponses sur une feuille de papier A4. C’est archaïque et laborieux mais fiable.

 

Un suspense insoutenable

Tous les 15 jours Médiamétrie rassemble ses petits papiers pour en faire une synthèse. Chaque radio reçoit alors un courrier recommandé contenant ses propres résultats, sans avoir accès aux chiffres des concurrents. Le mystère plane. A peine lue, cette lettre est immédiatement enfouie au plus profond d’un discret coffre-fort présent dans le  bureau de chaque direction. Les animateurs et journalistes de la station sont rarement mis dans la confidence.

Quelques mois plus tard et après une nuit d’embargo, la partie de cache-cache se termine enfin et Médiamétrie rend publique les résultats de tout le monde.

 

Le manège enchanté

Lors de la publication des audiences radio, c’est un peu comme à la fête foraine, il n’y a pas de perdants, tout le monde a gagné ! Pendant 24h on assiste à une pluie incessante de communiqués flamboyants, étincelants, aveuglants, lumineux, merveilleux et sensationnels.

Les pièges sont nombreux si l'on souhaite démêler le vrai du faux. Tout est orchestré pour nous étourdir, nous faire chavirer et nous pousser dans le ravin la tête la première.

Pour échapper à ce ramassis de mièvrerie et rester debout, les seuls chiffres à retenir sont :

- Pour chaque radio : le % AC
- Pour chaque émission : le quart d’heure moyen

Il faut ensuite comparer ces données avec les résultats obtenus 1 an auparavant. Comparer avec la vague précédente est un non-sens car les habitudes des auditeurs varient selon les saisons.

Toute autre grille de lecture serait malhonnête et aurait pour seul but de vous tromper.

Par exemple si vous lisez ou entendez : « On a retrouvé des couleurs par rapport à la vague précédente» fermez les yeux, bouchez-vous les oreilles et courrez le plus vite et le plus loin possible. On essaie de vous berner.

 

And the winner is !

Voici le palmarès des radios pour la période septembre-octobre 2016


Les grands gagnants :

 


France Inter gagne 12% d’auditeurs

France Info RMC s’envolent et sont sur le point de dépasser Europe1

RTL retrouve sa place de 1ere radio de France

 

Les gros perdants :

 


NRJ perd 10% de ses auditeurs et tombe de la 1ere à la 3eme place
Fun Radio perd 10% de ses auditeurs
Skyrock perd 5% de ses auditeurs
Europe1 est la seule généraliste à baisser et perd 6% de ses auditeurs

 

Les rois du désert

Les radios musicales sont en berne :

NRJ, Fun Radio, Skyrock, Virgin Radio sont en baisse
Manu, Bruno, Difool, Cauet, Pley, Doc, Karel, Marion, Anne-So aussi

 

Dans ce paysage apocalyptique, seul Camille Combal affiche une belle hausse puisqu'il progresse non-stop sur chacun de ses quarts d'heure entre 6h et 9h. Dans les prochains mois NRJ va sans doute lui faire une proposition pour qu'il rejoigne la panthère, le contrat de Manu arrivant à terme en juin 2017.

Seul petit défaut pour Camille Combal : il est le seul animateur à animer un morning qui n’est pas toujours en direct, comme le montre l’image suivante :

 

 

Le soir, la situation est encore plus chaotique que le matin car les auditeurs de moins de 20 ans ont déserté la bande-FM. Difool, au sommet de sa carrière, montait par exemple jusqu’à 420.000 auditeurs au quart d’heure avec sa radio libre. Désormais il est en moyenne sous les 100.000 et son meilleur quart d'heure est à 115.000 (de 21h15 à 21h30). C’est une hécatombe.

 

NRJ et Fun Radio ne font pas mieux. C’est un champ de ruines. Le meilleur quart d’heure de l’émission « Marion & Anne-So » compte  84.000 auditeurs sur Fun Radio pour une moyenne de 63.000 entre 22h et minuit pendant que Guillaume Pley lui sur NRJ démarre avec 180.000 auditeurs entre 22h et 22h15 mais une heure après ils ne sont plus que 104.000 entre 23h et 23h15 pour finir à 78.000 entre 23h45 et minuit. Ce sont des scores très bas, en chute libre.

 

Pour vous donner un ordre d'idée du carnage, de 19h30 à 1h du matin, TOUS les quarts d'heure sont en baisse pour Fun, NRJ et Skyrock. Il n'y a pas une seule hausse et les baisses sont conséquentes, souvent -40%. Bref c’est le désert : plus personne écoute la radio le soir, ce qui est une vraie préoccupation pour les radios musicales.

 

Le crime était presque parfait

L’échec au premier regard de l’émission de Christophe Hondelatte est en réalité un échec en trompe l’œil.

Tous les matins de 10h30 à 11h30, Christophe Hondelatte raconte les plus grandes affaires judiciaires sur Europe1. C’est une émission dont la qualité est reconnue par tous et dont les podcasts explosent mais il y a une erreur évidente de programmation, diffuser un tel programme à cet horaire-là est criminel.

Son audience moyenne est de 555.250 auditeurs. Morandini il y a 1 an, sur la même tranche horaire, faisait 644.250. Il y a donc une baisse de 14% mais en y regardant de plus près, on constate qu’il n’y a aucune perte d’auditeurs pendant toute la durée de son émission. Le problème vient donc du fait qu’il démarre à un niveau trop bas. La partie est perdue avant même de démarrer :

 

·         10h15-10h30 555.000

·         10h30-10h45 555.000

·         10h45-11h00 558.000

·         11h00-11h15 559.000

·         11h15-11h30 549.000

 

Voyage au bout de l'Enfer

Récupérer une case en ruine est une chance pour un animateur. Quand le référentiel est très bas, les audiences ne peuvent que monter. Il est alors facile, sans grand mérite, d’aller ensuite hurler sur tous les toits que les scores sont en hausse. Du pain béni. Hélas pour Alessandra Sublet, chaque règle a son exception.

 

Voici l’évolution, depuis 2013, de l’audience des après-midi d’Europe1 pour les mois de septembre-octobre. C’est une descente en enfer :


2013 Ruquier 16h-18h30 714.000  Succès

2014 Hanouna 16h-18h30 422.000  Accident industriel

2015 Hanouna 16h-18h 466.000  Accident industriel

2016 Sublet  16h-18h 236.000  Bide nucléaire

 

Denis Olivennes, le patron d'Europe1, s’inquiétait déjà en juillet dernier de l'échec de Cyril Hanouna « La dynamique de la croissance a été cassée. Cela a eu des répercussions sur la matinale car près de 50% des auditeurs se réveillent avec la radio qu'ils ont écoutées le soir précédent ».

Si la situation l’an passé était très préoccupante, cette fois-ci il y a urgence vitale. Tomber à 236.000 auditeurs est effroyable. C’est une audience abominable, un cauchemar monstrueux.

 

Quelle ACTION Alessandra Sublet doit mettre en place pour combattre cette VERITE atroce ?

 

La principale fautive de ce carnage n’est en réalité pas Alessandra Sublet mais Europe1. L’échec était prévisible et inévitable. Europe1 n'a rien appris de son erreur précédente (jurisprudence Hanouna) et a voulu tenter à nouveau de faire du Ruquier sans Ruquier en mettant à l’antenne une bande de chroniqueurs plus ou moins inspirés autour d’un chef qui pose des questions sans intérêt devant un public qui applaudit mollement par politesse.

C’est une faute lourde. La moindre des choses serait que la direction s’excuse publiquement au début de chaque flash info avant de couper son émetteur pendant 48h en signe d’apaisement. Tous les changements de formule et la meilleure volonté du monde d’Alessandra Sublet ne suffiront pas à renverser la tendance. C’est une impasse, continuer à glisser sur cette pente est suicidaire.

A sa place il faudrait proposer une contre-programmation comme par exemple une émission intimiste (Nikos), une émission musicale (Julia), une émission culturelle (Frédéric Taddeï), une émission d’actualité (Samuel Etienne) ou bien encore une émission humoristique (Anne Roumanoff).

 

De l'ombre à la lumière

Cet été Europe1 a modifié précipitamment sa grille du matin. Un cadeau tombé du ciel pour Thomas Joubert, qui jusqu’ici était relégué au simple poste de remplaçant. Du jour au lendemain l’inconnu du poste est passé de l’ombre à la lumière en devenant l’animateur titulaire du « Grand direct des médias » de 9h à 10h30.

 

Audiences de Morandini en septembre-octobre 2015 :

-          9h-10h 968.000

-          10h-Midi 650.000

 

Audiences d’Europe1 en septembre-octobre 2016 :

-          9h-10h 864.750 en baisse de 11%

-         10h-Midi 553.500 en baisse de 15%

 

Audiences de Thomas Joubert en septembre-octobre 2016 :

-          9h-10h 864.750

-          9h-10h30 768.000

-         10h-10h30 575.500

 

On constate que le score de Thomas Joubert est très bas de 10h à 10h30. C’est le point faible de son émission. La partie entre 9h et 10h souffre moins et lui laisse de l’espoir.

Pourtant sa situation reste fragile. Dès le mois d’octobre la direction d’Europe1 envisageait de le remplacer à partir de janvier prochain avec plusieurs pistes en tête : Christophe Beaugrand ou un duo Sonia Devillers / Frédéric Taddeï.

L’incendie violent qui frappe les après-midis d’Europe1 suffira-t-il à détourner l’attention ?

 

Bonus cachés

 Quelques audiences en vrac,

 

Le moment où il y a le plus de monde qui écoute la radio se situe le matin entre 8h et 8h15 avec 14.33 millions d’auditeurs toutes radios confondues.

 

Les Chevaliers du Fiel sur France Bleu à 8h45 ont 996.000 auditeurs

 

Quand Anne Roumanoff commence son émission (12h-12h30) l'audience monte, quand elle rend l'antenne l'audience baisse :

11h45-12h00 542.000

12h00-12h15 625.000

12h15-12h30 611.000

12h30-12h45 577.000

 

Etonnant : RMC est devant Europe1 juste avant que Jean-Jacques Bourdin entre dans le studio mais dès qu'il ouvre son micro et pendant toute la durée de son émission de 6h à 10h, RMC passe derrière Europe1 et il faut attendre qu'il ferme la porte du studio derrière lui pour qu'RMC repasse devant Europe1 :

5h45-6h00 : Europe1 142.000 / RMC 231.000

6h00-6h15 : Europe1 324.000 / RMC 315.000

...

9h45-10h   : Europe1 735.000 / RMC 607.000

10h-10h15 : Europe1 596.000 / RMC 823.000

 

France Inter est la seule radio a dépasser la barre des 2 millions d'auditeurs. Cela se passe de 7h45 à 8h45 :

7h45-8h00 2,024 millions

8h00-8h15 2,273 millions

8h15-8h30 2,228 millions

8h30-8h45 2,131 millions

 

Insolite : Bernard Montiel sur MFM a 65.750 auditeurs de 9h à midi

 

Liste des radios qui ont au moins 1 quart d'heure supérieur à 1 million d'auditeurs :

France Inter

RTL

France Bleu

Europe1

 

A 5h du matin il y a au total 1.24 million d'auditeurs qui écoutent la radio

A 6h 4 millions

A 7h 11 millions

A 8h 14 millions

A 9h 11 millions

A midi 8.5 millions

A 13h 6 millions

 

Quart d'heure où Camille sur Virgin est le plus loin de Bruno sur Fun :
7h30-7h45 : 378.000 Virgin / 618.000 Fun
 
Quart d'heure où Camille sur Virgin est le plus près de Bruno sur Fun :
8h30-8h45 : 434.000 Virgin / 487.000 Fun
 
 
La nouvelle émission « On refait la télé » présentée par Eric Dussart sur RTL le week-end compte 500.000 auditeurs. La case fait un bond de 200.000 auditeurs.
 
 
Le morning de Difool est en hausse de 6h30 à 7h15 (en baisse sur tous les autres quarts d'heure)
 

Le morning de Manu est en hausse uniquement de 8h à 8h15 et de 8h30 à 8h45 (en baisse sur tous les autres quarts d'heure)
 

Belle performance pour le morning de Combal qui est en hausse sur tous les quarts d'heure de 6h à 9h (mais en baisse sur ceux entre 9h et 10h)
 
 
Manu est devant Fun/Sky/Virgin sur tous les quarts d'heure
Bruno est devant Sky/Virgin sur tous les quarts d'heure
Difool est devant Combal de 6h à 7h30
Combal est devant Difool de 7h30 à 9h
 
 
Le soir, Cauet, Guillaume, Difool, Fred, le Doc & Karel, Marion & Anne-So n'ont pas un seul quart d'heure en hausse
 
 
Cauet n'est jamais battu par Fun ni Sky de 19h à 22h
 

Guillaume Pley n'est jamais battu par Fun ni Sky de 22h à minuit
 

Difool n'est jamais battu par Fun de 21h à minuit SAUF de 23h30 à 23h45 où Marion & Anne-So lui passent devant (53.000 / 55.000)
 
 
Lovin Fun est toujours devant Planète Rap de 20h à 21h
Lovin Fun est toujours derrière Difool de 21h à 22h
 
 

En semaine Fun est toujours devant Skyrock SAUF :
- pendant l'émission de Fred de 11h à 11h30
- pendant l'émission de Mehdi de 13h45 à 14h
- pendant la radio libre de Difool (excepté le 23h45-minuit)

 

Audience du matin de 6h à 6h30 :

1.       Samuel Etienne Europe1 : 348.000

2.       Jean-Jacques Bourdin RMC : 325.000

 

Les pics d’audience :

France Inter     2.27 millions    entre 8h15 et 8h30
RTL                 1.9 million        entre 8h et 8h15
Europe1          1.42 million      entre 8h15 et 8h30
NRJ                 908.000           entre 7h30 et 7h45
RMC                823.000           entre 10h et 10h15
Fun Radio        618.000           entre 7h30 et 7h45
Virgin Radio     434.000           entre 8h30 et 8h45
Chérie-fm         370.000           entre 10h15 et 10h30
Skyrock            359.000           entre 7h et 7h15

 

L’audience moyenne des chroniqueurs de TPMP :

Guillaume Pley sur NRJ 115.000 auditeurs, en baisse de 35%
Cauet sur NRJ 212.000 auditeurs, en baisse de 25%
Camille Combal sur Virgin 296.000 auditeurs, en hausse de 4%
Julien Courbet sur RTL 1.27 million d'auditeurs, en hausse de 1%
Isabelle Morini-Bosc sur RTL à 6h25 700.000 d'auditeurs
Enora sur Virgin : Pas de chiffre (émission déprogrammée en juin 2015)

 

Classement surprenant le dimanche soir de 21h à minuit avec un podium différent de celui de la semaine pour les musicales :

1.       Skyrock 153.000

2.       NRJ 96.000

3.       Fun 87.000

 

Le moment où RMC côtoie de près la 1ere radio de France est à 5h30 du matin :

1.       RTL 247.000

2.       RMC 235.000

3.       France Inter 184.000

4.       Europe1 108.000 

 

Cliffhanger

Il y aurait encore beaucoup d’autres sujets à traiter, si cela intéresse du monde il y aura d’autres articles sinon je débrancherais l'hébergeur.

Cet épisode ne peut se terminer autrement que par 1 cliffhanger …

… et si Arthur refaisait de la radio ?

 

Commentaires sur Twitter uniquement
@LeZappeurFou 
https://twitter.com/LeZappeurFou/status/800796673618243584